Forme égale santé

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Beaucoup de personnes livrent une bataille interminable contre les kilos superflus. Elles semblent ne jamais parvenir à ce poids de corps impossible qu’elles se sont fixé comme idéal. On leur dit à présent que cet embonpoint peut les tuer. Il ne faut pas désespérer : s’il est vrai que 35 ou 45 kg en trop sont excessifs, peut-on en dire autant d’une surcharge pondérale de 4, de 9 ou de 13 kg ?

Bon nombre d’études ont démontré l’existence d’un lien entre obésité et mauvaise santé. Toutefois, jusqu’à récemment, la plupart de ces recherches ne prenaient pas en compte le niveau de forme physique, des sujets examines. Bien qu’une corrélation ait été établie entre le surpoids et les cardiopathies, l’hypertension artérielle, le diabète :  le cancer du côlon, la pratique régulière du sport est un antidote lien connu, surtout si elle intervient avant que ces maladies ne progressent. En fait, les personnes sédentaires courent les mêmes risques de développer ces pathologies. Des travaux ont montré que la graisse seule n’est pas la cause de nos problèmes de santé.

I1 existe un rapport entre l’excès de poids et les maladies graves parce qu’il y a moins de gens corpulents que de gens minces qui font le l’exercice. La surcharge adipeuse n’est pas la cause première des diverses pathologies ; c’est la sédentarité qui semble être la base à la fois des problèmes de poids et autres dérèglements.

Ne vous focalisez donc pas uniquement sur votre poids de corps. Votre tension est-elle bonne ? Qu’en est-il de votre cholestérol et de vos triglycérides ? Mangez-vous beaucoup de fruits, légumes et céréales complètes riches en fibres ? Évitez-vous les acides gras satures et les acides gras trans ? Vous protégez-vous des agents cancérigènes, comme une exposition exagérée au solen et le tabac ? Vous entrainez-vous régulièrement, au moins trois fois par semaine ? Prenez-vous le temps de vous détendre et d’apprécier la vie ? Évidemment, toutes les personnes corpulentes ne sont pas sédentaires et beaucoup d’entre elles font du sport de façon sérieuse. II n’est pas nécessaire de ressembler à M. Olympia pour être en forme. Bien que ces personnes soient plus susceptibles d’ être sujettes à des maladies fatales que des individus minces, cela ne semble pas être le cas quand la condition physique est prise en compte. Les recherches montrent, en effet, que les personnes corpulentes et en bonne forme physique vivent aussi longtemps que les personnes minces. De la même manière, chez les sujets minces, mais en mauvaise forme physique, le risque de mort prématurée est trois fois plus élevé que chez les sujets en surpoids, mais en bonne forme. Il est évident que si l’on a une bonne condition physique, le poids du corps lui seul n’a guère de rapport avec la longévité.

On peut très bien présenter une nette surcharge pondérale - peut-être une quinzaine de kilos - et être en forme. Par contre, on peut douter que cette observation s’applique à l’obésité. Quoi qu’il en soit, le facteur déterminant est l’exercice physique : les kilos affiches par la balance n’interviennent absolument pas si l’on est très actif et en bonne santé.

Après tout, la présence du tissu adipeux n’est pas une anomalie. Dans sa sagesse, la nature nous a dotés d’adipocytes qui sont une défense contre la famine et une source d’énergie pour des longues nasses. Notre organisme a peut-être été conçu pour stocker des graisses qui sont une réserve de longue durée, mais nous ne pouvons pas stocker de l’exercice physique” de la même manière. Nous sommes nés pour être actifs. Pour le grand pourcentage d’adultes qui ne s’entrainent pas régulièrement, la minceur elle seule ne joue aucun rôle préventif contre la maladie et la mort prématurée. Beaucoup de gens savent qu’ils doivent “bouger, », mais ils ne savent pas à l’acte. On leur rabâche sans cesse ce qu’ils devraient faire alors qu’ils ont besoin qu’on les aide a apporté des modifications à leur mode de vie, garantes d’une saine dépense physique. Si vous n’avez jamais fait de sport, un entraînement de musculation sera un élément radicalement nouveau pour vous. Que vous soyez enveloppé ou svelte, vous devez vous convaincre que l’exercice est l’activité la plus importante de chacune de vos journées; le tout est de vous y mettre. Toutefois, ne vous attendez pas à perdre des kilos en un rien de temps ou gagner du muscle du jour au lendemain. Si vous vous fixez des objectifs déraisonnables, vos efforts seront voues à l’échec.

Dépensez-vous et mangez sain pour améliorer votre qualité de vie. Si vous persistez, vous ne pourrez que réussir : vous serez en meilleure santé, plus fort et plus souple. Vous serez autonome sur le plan physique. Vous aurez meilleure apparence et vous vous sentirez mieux dans votre peau.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »